Cafayate

Publié le 16 Décembre 2015

Cafayate

Premiers pas en Argentine… ça y est nous y sommes. Partis de bon matin de Tupiza, nous avons pris un bus jusqu’à Villazon puis nous avons attendu 2 heures pour passer la frontière sous un soleil de plomb pour deux coups de tampons. Arrivés du côté Argentin nous nous mettons en quête d’un distributeur pour retirer nos premiers pesos et payer le bus pour Salta. Peine perdue, nous parcourons la ville mais soit nos cartes ne sont pas acceptées soit le distributeur n’a plus de billets. Bien nous a pris de retirer des dollars à Sucre, grand sésame en Argentine. Le troc effectué nous prenons enfin notre bus grand luxe avec fauteuils en cuir, petit thé, gâteau au fameux dulce de leche (confiture de lait, ils en sont fan et moi aussi), bonbons : un petit goûter comme on les aime. Nous débarquons à Salta où nous rejoignons Hélène une copine de promo d’Antoine, qui y vit depuis 4 mois pour le boulot. Elle nous attend dans son appartement grand standing les bras ouverts et le frigo plein, pain fait maison, fromages, crêpes au NUTELLA, viande, c’est Noël avant l’heure ! Non que les repas en Bolivie nous déplaisaient mais redécouvrir ces petites douceurs ne nous a pas fait de mal (enfin sauf pour la balance pour moi, Antoine lui, a pu récupérer ses kilos perdus).

Le lendemain, après un petit déjeuner des plus copieux nous partons tous les trois direction Cafayate, la chance n’étant pas au rendez-vous le premier bus est annulé et le deuxième (celui qu’on a pris) est tombé en panne au bout d’une demi-heure. Nous arrivons finalement dans la soirée et trouvons non sans mal (tous les hôtels conseillés par les guides étant complets) un petit hôtel familial sympathique. Après une bonne nuit de sommeil nous entamons la visite des bodegas (ce sont les caves). En effet, Cafayate qui se situe à 4h au sud de Salta est réputée pour ses vignobles. Nous avons particulièrement apprécié la bodega « El Estreco » à l’entrée de la ville dans un domaine somptueux où nous avons pu en apprendre plus sur les conditions de réalisation des vins et surtout nous avons pu déguster deux types de vins de grande qualité. Nous avons également visité le musée du vin plutôt original avec ses effets audiovisuels inattendus. L’après-midi, direction la Quebrada de las Conchas, autre point fort de la région, nous partons en 4x4 avec un guide et une autre voyageuse originaire de … St Nazaire (oui le monde est petit) ! Nous faisons de nombreux arrêts jusqu’à la Garganta del diablo (gorge du Diable), les paysages sont très beaux, les couleurs passent du rouge au violet au gris, on en profite pour faire des photos à la pelle. Nous sommes sous le charme mais le Sud Lipez nous a tellement éblouis qu’on ne réalise pas tout à fait la grandeur du lieu.

Le troisième jour nous décidons de faire une balade sur le Rio qui doit nous conduire à la cascade en 2 heures, finalement nous en mettrons 4 ! Le chemin n’ètant pas balisé notre rando s’effectue aux abords du fleuve entre escalade et baignade. C’est très paisible et ça nous aura permis de nous évader quelques temps de l’agitation des villes, un petit havre de paix qui fait du bien. Après cela, il est temps pour Hélène de rentrer sur Salta. Nous, nous nous accordons un jour de plus pour flâner et continuer notre tour des bodegas.

Rédigé par Lucie

Publié dans #Argentine

Repost 0
Commenter cet article