Les Chutes d'Iguazu

Publié le 20 Décembre 2015

Les Chutes d'Iguazu

Coté Argentin

La suite de l’aventure en Argentine se passe à Iguazu, nous en avons entendu que du bien des mois avant le départ. Avant d’y arriver cela se mérite, en effet de Salta il nous faudra 3 bus, 25 heures de voyage et débourser 140 euros chacun. Autant vous dire qu’on avait quelques attentes concernant ces chutes…

Nous débarquons donc à Puerto Iguazu à la frontière du Brésil, le climat y est tropical et le paysage incroyablement vert. Il fait plus de 30 degrés, l’humidité est omniprésente, le changement avec Salta est radical. Nous nous installons tranquillement dans notre hôtel et après une bonne nuit de sommeil nous prenons un énorme petit déj en compagnie d’un couple de Français qui terminent leur tour du monde la semaine prochaine. Nous partons ensemble pour le parc national d’Iguazu côté Argentin.

Le parc est immense et se compose de plusieurs accès aux chutes, nous commençons par le sentier supérieur qui nous permet d’approcher les chutes du haut, pour cela un chemin nous fait passer dans la forêt tropicale. Nous y avons découvert un nouvel animal le Coati, un mélange entre le chat et le raton laveur, il est très intéressé par nos sandwichs donc nous restons sur nos gardes. Nous sommes impressionnés par cette ambiance « tropicale », les bruits qui émanent de la forêt sont intrigants et se couplent à ceux provenant des cascades, le débit de l’eau est d’une puissance phénoménale (1800 m3 par seconde en moyenne). Les chutes s’étendent sur 2,7 km et comptent pas moins de 275 cascades, nous sommes sans voix devant une telle démonstration de la nature. Il s’agit de la rencontre de deux fleuves Iguazu et Parana qui de par la présence d’une faille géologique créent ces chutes abruptes, c’est comme si les eaux engloutissaient la forêt…

Ensuite nous entamons le circuit inférieur qui nous permet d’encore plus nous approcher des chutes, pour cela le maillot de bain est nécessaire car la puissance de la cascade projette un brouillard d’eau jusqu’à plusieurs mètres à la ronde. Je garde donc les affaires et Antoine s’avance au plus près des chutes jusqu’à ne plus rien voir tellement les projections sont importantes.

La forêt tropicale nous offre son lot de belles surprises : des papillons multicolores en pagaille qui n’hésitent pas à se poser sur nos mains, des oiseaux aux couleurs flamboyantes prêts à tout pour un morceau de notre sandwich, des coatis chapardeurs, des gros lézards (si gros que Antoine pensait avoir vu un crocodile).

Nous poursuivons la balade en prenant un petit train qui nous conduit à la Garganta del diablo, une immense chute en forme de U qui fait 82 mètres de hauteur, je vous laisse imaginer l’ampleur du spectacle. Quelle merveille, une journée qui restera un moment fort de l’Argentine.

 

Coté Brésilien

Nous avons prévu deux jours afin d’explorer les deux facettes des chutes. Le lendemain nous nous attaquons au côté brésilien. Nous n’avons pas vraiment d’informations précises sur comment passer la frontière, la gérante de l’hôtel nous dit qu’il y a des bus qui font le trajet. Nous prenons donc le premier bus direction Foz de Iguazu, la ville à la frontière côté Brésil. Nous passons par la douane Argentine qui nous tamponne notre passeport attestant de la sortie du territoire puis rien du côté brésilien, nous sommes des clandestins le temps d’une journée, cela ne rassure pas Antoine et sa rigueur mathématique. Arrivés au terminal de bus, nous prenons un deuxième bus qui nous conduit jusqu’à l’entrée du parc. Nous aurons mis 2 heures au total, pour le retour nous apprenons qu’il y a un bus direct qui met 30 min…

Le parc brésilien est plus bétonné, on accède aux chutes par un bus touristique et une route goudronnée. La vue y est panoramique et met bien en valeur l’immensité du paysage. Nous pouvons même prendre un peu de hauteur grâce à un ascenseur, nous sommes au plus proche des cascades et comme la veille les projections sont très importantes. La visite prend deux bonnes heures contre 5 heures la veille.

Les deux côtés du parc se complètent, nous ne regrettons pas notre choix. Bien que nous ayons préféré le point de vue Argentin de par sa diversité et sa grandeur ; le côté brésilien nous a offert une vue d’ensemble exceptionnelle.

Les chutes d’Iguazu sont pour nous un incontournable de l’Argentine et du Brésil ! 

Rédigé par Lucie

Publié dans #Argentine

Repost 0
Commenter cet article