La Région des Lacs - Pucon

Publié le 9 Février 2016

La Région des Lacs - Pucon

Après Puerto Varas, nous rejoignons Pucon à 4 heures de route plus au Nord. Les paysages n’ont pas beaucoup changé, on reste au milieu des lacs, volcans et autres forêts. Le volcan Villarica est tout aussi impressionnant que l’Osorno, je ne m'en lasse pas. Pour le premier jour, nous nous renseignons sur les différentes excursions à faire aux alentours et visitons Pucon. La ville n’est pas très jolie mais est idéalement située pour visiter la région.

Le second jour, nous partons pour le parc national Huerquehue qui possède plusieurs sentiers de randonnées. Nous en ferons un de 6 heures qui passe à travers une forêt luxuriante pour rejoindre des lacs. On verra au passage deux cascades plutôt sympa. Bref, une randonnée comme on les aime ! Au retour, nous sommes pris en stop par une famille chilienne de Santiago qui nous conseille pour le lendemain une balade en vélo. Lucie est enthousiaste, ce qui me surprend un peu au vue de nos dernières expériences à bicyclette…

Le lendemain nous partons donc, tout équipé (casque, pompe, antivol), pour cette balade à vélo qui ne doit en théorie ne prendre qu’une demi-journée. L’objectif est de rejoindre les « ojos del caburgua », par un chemin de traverse de 20 km. Ceux sont deux immenses trous d’eau d’où sort une rivière souterraine. Nous ne le savons pas encore mais le début de la galère commence ! Les premiers kilomètres sont plutôt faciles malgré le vent de face, la route est goudronnée, ça roule. Par contre on sent tout de suite que la selle n’est pas des plus molles et nous rappelle au bon souvenir de notre dernière expérience en Sardaigne... On atteint ensuite le chemin de traverse et là ça se complique, cela ne fait que monter et descendre. En plus ce n’est vraiment pas la même histoire que sur route. Là, les cailloux nous freinent, la roue chasse pendant les montés, et il faut zigzaguer entre les rigoles. Après deux heures d’efforts et de cris, nous arrivons au bout de ces 20 km (je vous laisse calculer la moyenne…) fatigués mais satisfaits d’être enfin arrivés.

Les « ojos del caburgua » sont vraiment atypiques et ne ressemblent en rien à ce qu’on a vu jusqu’à présent. L’eau est vraiment superbe, ça donne envie de se baigner, surtout après un tel effort ! Nous sentons la fraicheur du lieu, ça fait du bien après avoir autant transpiré (il fait 34°C tout de même). Il faut même se couvrir, j’ouvre donc mon sac pour prendre nos gilets. J’oublie par contre que mon casque y est attaché. Celui-ci se décroche, roule roule roule et…tombe à l’eau 2m plus bas !!! Oh la boulette !!! Bon pas de panique on va trouver une solution. Lucie m’indique une branche en bambou pas loin. S’en suit une partie de pêche à la ligne de 5 minutes pleine de rebondissements. Les nombreux chiliens présents profitent du divertissement. Je parviens finalement à l’amener près d’un endroit facilement accessible et fini par le récupérer tout tremblant… Ouf, on n’est pas passé loin de la cata ! Après avoir piqueniqué et fait une bonne sieste pour récupérer, le retour s’annonce déjà sous la canicule. Comme attendu se fut long, très long même mais nous arriverons à bon port totalement détruits. Je crois que le vélo on n’est pas prêt d’en refaire !

La région étant volcanique, nous irons nous refaire une santé le lendemain dans les thermes de Pozones. Il n’en fallait pas moins après ces deux jours sportifs. Il y a plusieurs petits bassins à différentes température (de 25°C à 42°C), c’est vraiment parfait pour se détendre, en plus il n’y a pas grand monde. Au top !

Pour l’ultime jour dans la région des lacs, nous ferons une nouvelle randonnée, certainement la dernière avant un bon bout de temps. 1100 m de dénivelé sur 9km (aller), du lourd donc. Heureusement on était prévenu et elle passera au final relativement facilement. Au sommet nous sommes récompensés de nos efforts, la vue est simplement incroyable. Certainement l’une des plus belles depuis le début de notre tour du monde. De là-haut nous avons une vue panoramique sur toute la région, c’est-à-dire 4 volcans, 2 lacs immenses et des forêts à pertes de vue. Nous en profitons pleinement avant de rentrer ensuite tranquillement à Pucon. Nous prenons ce soir un bus de nuit pour Valparaiso.

Rédigé par Antoine

Publié dans #Chili

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article