Moorea

Publié le 26 Février 2016

Moorea

Nous arrivons sur l’île de Moorea en fin de matinée, elle est située à 17 km de Tahiti et lui fait face. Sur cette île nous avons prévu de passer 4 jours dans un hôtel de luxe que nous avons mis plusieurs jours à choisir, c’était tellement fou de passer par la Polynésie que tant qu’à faire autant le vivre en grand. Voilà donc comment nous débarquons au Moorea Pearl Resort and Spa.

Le taxi nous dépose devant une grande entrée où nous posons nos sacs de baroudeurs (pas vraiment dans le style de l’hôtel). Nous sommes de suite accueillis par une jeune femme qui nous offre chacun une fleur à mettre dans nos cheveux, elle nous propose de nous asseoir dans des canapés confortables et nous apporte jus de citron et serviette parfumée à la fleur de tiaré pour nous rafraichir. On est déjà un peu impressionné. Puis, elle nous invite à découvrir l’hôtel doté d’une piscine à débordement sur la plage, d’un restaurant, d’un bar, d’un spa et j’en passe. Sur le ton de la conversation elle nous apprend que nous sommes surclassés dans un bungalow avec terrasse et piscine privée. Cerise sur le gâteau ! Nous avons le sourire jusqu’aux oreilles. A peine ferme-t-elle la porte que nous laissons exploser notre joie devant ce superbe lieu. Il possède une décoration très épuré chic, un lit king size, un écran plat, une magnifique salle de bain et une piscine rien que pour nous. C’est l’euphorie et nous sommes presque contents qu’il pleuve pour ne pas culpabiliser de rester dans ce cocon de rêve. Il règne une atmosphère très fleur bleue avec tous ces couples en lune de miel, bon ne rêvez pas Antoine n’en a pas profité pour faire sa demande, chaque chose en son temps.

Après une nuit de 11 heures nous partons découvrir le buffet du petit déjeuner et nous ne sommes pas déçus, c’est de loin le plus beau de tout ceux qu’on a pu gouter. D’ailleurs nos estomacs en ont souffert car nous n’avons pas su choisir entre les viennoiseries, les crêpes, les pancakes, le nutella, les fruits frais, les yaourts, la charcuterie, le fromage, les omelettes, le bacon, les saucisses, les différents pains etc… Pour éliminer tout ça rien de tel qu’un peu de piscine, de snorkelling et de bronzette, de vraies vacances en somme. Ce sont vraiment pour nous des vacances inversées, généralement on part pour se déconnecter de toutes nos habitudes, alors que là on renoue avec elles. Cela commence par réentendre parler français, remanger français, pour la première fois depuis 4 mois et demi on allume la tv et on tombe sur le jt du 20h (mais aussi sur koh lanta et top chef, faut l’avouer). C’est très étrange comme sensation, un peu comme si on était à la maison mais dans un décor surréaliste.

De plus nous sommes chanceux car le mauvais temps se fait la malle et nous laisse profiter de l’île sous un ciel bleu ensoleillé. Nous découvrons alors une palette de couleur incroyable, le lagon se révèle sous les rayons du soleil et on reste sans voix devant un tel spectacle. On ne résiste pas longtemps aux masques et tubas pour aller côtoyer des poissons aux couleurs vives (bleu, jaune, vert, blanc, noir), il y en a beaucoup au niveau de la plage de l’hôtel où les coraux se sont développés sous les pilotis.

Au vu de ce temps magnifique nous décidons de louer une voiture pour une journée afin de faire le tour de l’île, 62 km à parcourir où nous faisons des arrêts fréquents pour prendre des photos du lagon, des plages de sable blanc, des pics rocheux. La végétation y est dense et verte ce qui donne un coté sauvage à l’île. Nous découvrons également les boutiques de perles afin de mieux comprendre leur exploitation et de rêver encore un peu plus.

Nous prenons le temps de nous reposer et nous réalisons que ces « vacances » correspondent à une vraie pause pendant ce tour du monde. Cela nous permet de prendre du recul sur cette première étape déjà achevée. Nous regardons d’un œil attendri ces 4 mois et demi parcourus et faisons le point sur les moments forts bons ou mauvais et sur ce que la suite nous réserve.

Vous l’aurez compris, il nous a été difficile de quitter le Pearl car après avoir dormi dans un aéroport, dans des bus, dans une tente, dans des dortoirs avec des mamies ronfleuses, on a quand même préféré le lit king size. Heureusement, encore 3 îles nous attendent et la prochaine escale est à Raiatea.

Rédigé par Lucie

Publié dans #Polynésie Française

Repost 0
Commenter cet article