La Baie d'Hawke

Publié le 24 Mars 2016

La Baie d'Hawke

Nous partons de Turangi tôt le matin pour rejoindre Napier, la principale ville de la baie d’Hawke. Pour la première fois depuis notre arrivée en Nouvelle-Zélande, nous peinons à trouver un logement, les auberges de jeunesse sont toutes occupées par des jeunes travailleurs étrangers venus visiter le pays sur une longue durée. Et Napier est connue pour être une ville attractive où il est facile de trouver du travail. Après de nombreux échecs, nous finissons tout de même par trouver une chambre dans une auberge non loin du centre.

Napier possède une architecture art déco qui la distingue des autres villes du pays. Suite au terrible tremblement de terre de 1931, les architectes ont décidé de reconstruire la ville dans le style en vogue de l’époque; le style art déco donc. Nous nous baladons l’après-midi dans ses rues et regardons les façades des bâtiments les plus caractéristiques. On se croirait dans un décor de film hollywoodien type Gatsby le magnifique. On aime bien mais restons un peu sur notre faim. Le Lonely Planet était assez dithyrambique, du coup on avait placé la barre haute. Pour continuer l’après-midi, nous nous baladons dans un parc d’où nous avons une jolie vue sur la baie d’Hawke en forme de S et le port de Napier. On aperçoit au loin le cap Kidnappers où nous irons demain.

Après un rapide passage au Mata Peak, près de Havelock North, nous nous dirigeons vers le fameux cap Kidnappers, conseillé à Turangi par le gérant de l’auberge. La marée commence a baissé laissant accessible ce cap aux piétons. Une longue randonnée monotone de 9km (aller) sur le sable commence. Du point de départ nous apercevons le point d’arrivée ce qui est toujours démotivant. Cependant, nous ne regrettons pas ces efforts, au bout du cap la vue est magnifique et la colonie de fous de Bassan bien présente. Les falaises sont immenses et leurs teintes très variées. Les oiseaux sont perchés sur leur rocher et se chamaillent pour on ne sait quoi. Nous profitons du spectacle avant de revenir sur nos pas. Le retour sera encore plus long surtout que 4 heures de route nous attendent pour rejoindre Wellington, la capitale de la Nouvelle-Zélande.

Rédigé par Antoine

Publié dans #Nouvelle-Zélande

Repost 0
Commenter cet article