La Péninsule de Coromandel

Publié le 16 Mars 2016

La Péninsule de Coromandel

Pour visiter la Nouvelle-Zélande à notre convenance, nous avons décidé de louer une voiture. Nous avions longuement hésité avec un campervan mais les prix ont finalement eu raison de cette idée. Ça sera peut-être pour l’Australie. Au comptoir d’Europcar, nous apprenons qu’on aura une Fiat 500. Cela nous fait sourire car c’est la voiture que nous voulions avoir en Sardaigne, à défaut nous avions eu une Panda. Elle est vraiment petite mais pas besoin de plus, inutile de rappeler que nous n’avons pas beaucoup de bagages…

Nous voici donc partis au volant de notre 500 blanche à la découverte des paysages néozélandais. Pour ces prochains jours nous mettons le cap vers la péninsule de Coromandel à 1h30 au Sud-Est d’Auckland. Après être difficilement sortis de l’agglomération (nous n’avons pas de GPS), nous apercevons pour la première fois les vertes collines de l’île du Nord. Nous nous familiarisons également petit à petit à la conduite à gauche et découvrons les aménagements publics de la Nouvelle-Zélande. Tout est fait pour pouvoir profiter au maximum de la nature ; il y a des tables de piquenique un peu partout, des endroits pour s’arrêter en voiture près des points de vue et des centres d’informations très bien indiqués dans presque toutes les villes. Nous sommes agréablement surpris par la qualité de ces espaces qui nous rendent la vie facile.

Après avoir passé une première nuit dans la petite ville de Coromandel, nous partons à la découverte des deux lieux emblématiques de la région ; la « hot water beach » et « cathedral cove ». La « hot water beach » est une plage qui possède une source géothermique accessible à marée basse. Pour en profiter c’est simple, il n’y a qu’à creuser dans le sable et se faire sa propre baignoire. Nous tentons l’expérience mais l’eau est vraiment trop chaude, je me brûle presque les pieds… C’est sympa mais pas non plus dingue. Le site de « cathedral cove » est à mon sens bien plus impressionnant, c’est une cavité rocheuse immense au milieu d’une falaise de calcaire surplombant la mer. Cette cavité permet de relier entre elles deux plages de sable fin (qui n’en forme donc maintenant qu’une). C’est vraiment l’une des plus belles plages qu’on ait pu voir depuis le début. D’un côté, nous avons le bleu du ciel et de la mer, de l’autre, le jaune du sable et de la roche. Les deux se confrontent et nous donnent un paysage fantastique. Nous nous y installons pour en profiter au mieux avant de repartir en fin d’après-midi pour Mont Maunganui où nous passerons la nuit.

Mont Maunganui est un des meilleurs spot de surf de Nouvelle-Zélande. Mais nous c’est surtout le fameux Mont qu’on est venu voir, celui-ci domine la baie du haut de ses 232 mètres. Du sommet nous avons une vue magnifique sur toute la région. Durant la montée, on remarque à quel point les néozélandais sont sportifs. On s’en était déjà rendu compte à Auckland où il y avait beaucoup de joggeurs mais là c’est carrément l’embouteillage sur le sentier. Et pourtant c’est raide… On a même vu une maman qui montait en courant avec son enfant sur le dos.

Nous reprenons maintenant la route en direction de Rotorua et de ses geysers.

Rédigé par Antoine

Publié dans #Nouvelle-Zélande

Repost 0
Commenter cet article