Le Nord de l'Île du Sud

Publié le 28 Mars 2016

Le Nord de l'Île du Sud

Après ces 11 jours passés sur l’île Nord qui nous ont comblés, nous nous levons à l’aube pour prendre le ferry direction l’île Sud. Nous laissons notre petite Fiat 500 et nous passons les 3 heures de traversée à bouquiner pour moi et à lutter contre le mal de mer pour Antoine. Nous débarquons à Picton où nous prenons une nouvelle voiture, cette fois on change de style : fini le pot de yaourt, on nous propose une sportive (Barina de la marque Holden) avec sièges en cuir et boite automatique ! Autant vous dire qu’on ne met pas trois plombes à doubler avec ça.

Nous ne savons pas trop où passer la nuit alors on commence par prendre la route vers le Nord et on s’arrête dans une première ville à 20 km de Picton qui nous semble sympathique. Néanmoins il s’agit d’une région viticole où les saisonniers sont présents pour les vendanges alors tous les backpackers sont pris d’assaut. On en profite quand même pour faire une pause dans un très beau domaine pour déguster 5 vins dans un jardin cosy qui donne sur les vignes. Un peu optimiste on avait prévu de faire plusieurs dégustations de ce type mais on a vite compris que n’ayant pas consommé d’alcool depuis des lustres, on avait plutôt intérêt à s’arrêter là si on voulait garder la voiture intacte.

Nous continuons donc notre route jusqu’à l'i-site où une charmante dame nous conseille sur les attraits de la région et nous réserve une nuit dans un backpackers situé à Nelson. Nous arrivons en début de soirée dans ce bel hébergement dont l’immense cuisine fonctionnelle donne sur le jardin et la piscine. Seul hic on se retrouve au milieu de teenagers en vacances où les filles en bikini se trémoussent au bord du jacuzzi et où l’alcool coule à flot. Alors forcément avec notre total look quechua et nos chaussures de rando on passe un peu pour les vieux. On n’est pas mécontent d’avoir réservé une chambre double à l’écart des dortoirs bruyants car ce soir papi et mamie dormiront au calme.

Le lendemain matin après un petit déj au bord de la piscine, nous partons explorer le centre-ville et le mont qui surplombe la ville. Il fait très beau et nous apprécions cette balade paisible. Ensuite nous reprenons la route pour Motueka. C’est une bonne escale pour le Parc Nationnal Abel Tasman situé sur la pointe Nord-Ouest de l’île Sud. Il permet une randonnée de 3 à 5 jours sur 51 km de côtes dévoilant à la fois une végétation luxuriante et des plages de sable fin aux eaux turquoise. Comme à notre habitude nous bataillons entre le timing et la météo, celle-ci se gâte à notre arrivée et nous ne pouvons pas passer trop de jours dans le Nord car notre itinéraire est serré. Nous choisissons donc une rando sur une journée. Ce qui est proposé habituellement est de prendre un taxi-boat (40 $ par personne) qui vous dépose sur une plage et de faire le retour à pieds. Notre budget voyant rouge, nous optons pour un aller-retour de 26 km. La grisaille est au rendez-vous, on part tôt et on atteint les 13 premiers km en 2h30 juste à temps avant la pluie battante. Heureusement il y a un refuge avec un poêle pour nous permettre de laisser passer le déluge au chaud le temps de se restaurer. Le retour sera un peu long mais il nous permettra d’utiliser nos super pantalons de pluie The North Face. Nous n’aurons pas pu voir le paysage sous son meilleur jour mais cela nous donne une idée de la beauté des lieux sous le soleil.

Rédigé par Lucie

Publié dans #Nouvelle-Zélande

Repost 0
Commenter cet article