Le Plateau Central de l'Île Nord

Publié le 23 Mars 2016

Le Plateau Central de l'Île Nord

Nous arrivons à Rotorua en fin de matinée, cette ville de 65000 habitants est située sur le plateau central de l’île Nord. Nous pique niquons sur les rives d’un grand lac puis nous nous installons dans un backpackers où nous nous payons le luxe d’une chambre double. La ville est réputée pour son activité géothermique importante et cela se sent au sens propre du terme. Une odeur de soufre (ou d’œufs pourris si vous préférez) se dégagent dans toute la ville par intermittence provoquée par les geysers.

L’après-midi nous partons à la découverte de la Redwood-Whakarewarewa Forest. Il s’agit d’une forêt qui s’étend sur 5600 ha, elle possède des circuits VTT et piétons assez prisés. Nous choisissons une balade de 7 km qui nous permet de marcher entre des sequoias géants et des plantes indigènes mais pas seulement, on découvre sur le parcours un beau point de vue sur les geysers de Te Puia (classé dans le top 5 des geysers du monde). On attend quelques minutes et on assiste à une immense éruption qui projette de l’eau chaude à plus de 20 mètres de haut sous les yeux ébahis de mon géologue préféré.

Le lendemain matin est consacré à la visite de Hobbiton décrite dans l’article précédent. L’après-midi nous nous promenons dans le centre-ville, au bord du lac et dans le parc où trônent plusieurs geysers actifs.

Après ces deux jours nous repartons vers Turangi. En chemin nous nous arrêtons à Wai-o-Tapu pour découvrir ce haut lieu géothermique. Il dispose d’une vingtaine de sites où se succèdent geysers, lac d’arsenic, piscine de boue et j’en passe. L’endroit est convoité mais suffisamment grand pour qu’on ne s’y sente pas oppressés. On est stupéfait devant toutes ces couleurs, ces vapeurs d’eau qui par moment nous dissimulent entièrement. Cette matinée passe à toute vitesse et nous laisse admiratifs face à ces phénomènes naturels.

Deuxième escale du jour : Taupo, une ville située sur un ancien volcan qui côtoie le plus grand lac de Nouvelle Zélande, le lac Taupo. Nous nous arrêtons à l’ i-site (office de tourisme ultra performant) pour recueillir des informations sur les différentes balades et randonnées à effectuer dans le coin. On nous conseille une promenade de 12 km aller-retour pour voir les Huka Falls. Le soleil est au rendez-vous alors malgré l’après-midi bien avancé et la route qu’il nous reste à faire, nous nous lançons. Avec notre maladresse habituelle, nous trouvons un balisage que nous pensons être le bon et que nous suivons sans nous poser de questions. Nous longeons d’abord une partie du lac, traversons un petit bout de forêt, nous prenons même le temps de regarder deux jeunes filles sauter à l’élastique ! Les kms défilent et nous ne voyons pas le bout, nous réalisons que nous avons pris le sentier réservé aux cyclistes qui est plus long et bien plus dangereux pour nous, nous manquons de nous faire percuter par un vététiste dévalant la piste à toute allure. C’est sain et sauf que nous découvrons ces grandes chutes d’eaux qui nous rappellent celles vues au Chili (los saltos de Pétrohué). Cette petite marche nous ayant un peu refroidis, nous rentrons en stop et reprenons la route pour Turangi. Nous avions réservé sur internet une chambre double dans un backpackers bien situé pour débuter la fameuse rando Tongariro Alpine Crossing. Nous débarquons dans une ancienne école où nous accueille un jeune garçon d’une douzaine d’années qui nous donne les informations sur le logement et nous encaisse les deux nuits. On est un peu stupéfait et on se demande si ce n’est pas une blague. Finalement non, ça a l’air de fonctionner comme ça dans cette auberge, toute la famille participe à la bonne gestion de l’établissement !

A l’i-site on nous a également informés de l’impossibilité de randonner le lendemain pour cause de mauvais temps et de vents violents. Cela n’arrange pas nos affaires car le planning est serré, nous n’avons pas la possibilité d’attendre un jour de plus pour la rando recensée comme « la plus belle » de Nouvelle Zélande.

La suite de l’intrigue au prochain article...

Rédigé par Lucie

Publié dans #Nouvelle-Zélande

Repost 0
Commenter cet article