Queenstown - Wanaka

Publié le 30 Mars 2016

Queenstown - Wanaka

Deux heures de route nous conduisent jusqu’à la petite ville de Quennstown. Celle-ci est idéalement située entre montagnes et lacs offrant un large choix d’activités aux nombreux touristes qui s’y arrêtent, faisant d’elle l’une des destinations favorites des vacanciers néo-zélandais. On sent qu’il fait bon y séjourner : la vue sur le lac Wakatipu est superbe, les bars et cafés sont prisés. Nous arrivons en fin de matinée et partons directement pour une balade sur le Queenstown Hill. La vue au sommet est incroyable, au fur et à mesure les nuages disparaissent dévoilant la chaîne montagneuse qui domine le lac. L’après-midi nous nous promenons dans un grand parc paisible où familles et amis se retrouvent pour profiter des derniers beaux jours. Nous avions prévu d’aller déguster des vins dans les grands domaines de Queenstown mais en ce vendredi saint tout est fermé, nous nous arrêtons tout de même sur la route qui offre de très beaux points de vue sur la région et nous tombons sur un spot de saut à l’élastique, c’est la deuxième fois que nous observons ces fous se jeter dans le vide, je propose à Antoine de lui offrir un saut mais étonnement il refuse…

Nous arrivons en fin de journée à Wanaka qui possède les mêmes attouts que sa grande sœur Quennstown. Nous passons à l’i-site dans l’espoir de trouver un logement mais tout est complet, On nous indique seulement des aires de camping. Résignés nous pique niquons devant un petit point d’eau face au soleil déclinant puis nous nous installons dans un de ces gigantesques campings. Dormir dans les rues dans son véhicule est passible d’une forte amende alors comme on est des bons élèves on se stationne sur un grand terrain prévu à cet effet et on passe notre première nuit dans la voiture… Finalement on est tellement fatigués que c’est le réveil qui nous sort du sommeil après une nuit de 10 heures où on a eu un peu froid.

Ce matin nous avons prévu l’ascension du Mont Roy 1300 m de dénivelés 16 km, on commence dans une brume épaisse aux alentours de 9h, les plus matinaux entament déjà la descente. On ne s’était pas vraiment préparé psychologiquement mais ça grimpe sec et après un mois de rythme de folie en Nouvelle-Zélande les jambes commencent à être lourdes. Peu à peu la brume se dégage et nous laisse sans voix devant ce superbe enchaînement de pics montagneux, ces collines verdoyantes, un lac bleu roi et ces quelques nuages qui semblent flotter dans l’air. On piquenique au sommet, captivés par ce spectacle oubliant la douleur physique. La descente elle, nous martyrise les genoux mais se fait plus rapidement. Nous sommes bien épuisés lorsque nous regagnons la voiture, une petite sieste s’impose sur les rives du lac avant de déguster plusieurs vin dans un magnifique domaine sur les hauteurs de la ville. Au passage, on assiste médusés à un mariage à l’américaine avec arrivée du futur époux en hélico...

Ragaillardis nous reprenons la route en direction du Mont Cook prévu pour le lendemain. Comme précédemment les hébergements sont complets. Une deuxième nuit dans la voiture nous attend.

Rédigé par Lucie

Publié dans #Nouvelle-Zélande

Repost 0
Commenter cet article