La Forêt Tropicale au Nord de Cairns

Publié le 11 Mai 2016

La Forêt Tropicale au Nord de Cairns

Après une journée de route pleine de péripéties (Lucie a bien failli nous faire écraser par un train), nous atteignons en soirée Port Douglas, situé à 70 km au-dessus Cairns. Nous sommes fatigués (700km de parcourus) et n’avons pas envie de partir à la recherche d’un camping à cette heure tardive. Alors une fois n’est pas coutume, nous nous garons dans une rue au calme (dans une zone industrielle) et y passons la nuit.

Nous avons prévu 3 jours pour explorer la région, deux incontournables sont au programme, la forêt tropicale au Nord de Cairns et la Grande Barrière de Corail 80 km plus au large. Malheureusement on comprend vite que la météo ne sera pas de la partie… Il y a beaucoup de vent, beaucoup d’averses et beaucoup de gris. Autant dire que la mer n’est plus du tout bleue mais totalement grise elle aussi ! En espérant que cela s’améliore un peu pour faire du snorkelling, nous partons explorer la forêt tropicale vers Cape Tribulation. C’est le point le plus au Nord où l’on puisse aller, après c’est de la gravel road il faut donc un 4x4.

Nous traversons la rivière Daintree en prenant un bac (attention aux crocodiles) et nous voilà arrivés dans cette forêt dense, l’une des plus anciennes du monde. C’est très humide, il y a de nombreuses averses ce qui rend l’atmosphère encore plus hostile. Nous nous rendons directement au Cape Tribulation où la forêt se jette dans la mer. Par beau temps, c’est un paysage de carte postale, on peut même voir les coraux au fond de l’eau, par mauvais ça l’est beaucoup moins. On décide donc d’aller au camping le plus proche en espérant une amélioration pour le lendemain. Celle-ci sera malheureusement trop timide pour voir le cape sous son meilleur jour, mais on pourra tout de même faire quelques petites balades dans la forêt et la mangrove. Au cours de l’une d’entre elle nous verrons deux casoars, animal encore inconnu pour nous mais totalement atypique. C’est une sorte de petite autruche noire avec une tête bleue et un cou rouge. Je vous laisse aller voir les photos sur internet pour avoir une meilleure idée. Nous verrons également des araignées géantes noires et jaunes mais pas de crocros… Pour terminer la journée, nous ferons une belle balade dans les gorges de Mossman.

Le troisième jour il y a toujours beaucoup de vent et ayant appris la veille que la grande barrière de corail connaît actuellement le pire épisode de blanchissement de son histoire (93%) à cause du réchauffement de l’eau lié à El Nino, nous décidons de ne pas faire l’excursion. C’est une petite déception mais on a bien compris depuis le début du tour du monde qu’il ne faut pas s’obstiner quand les conditions ne sont pas réunies. A la place nous allons courir de bon matin le long de la magnifique plage de Port Douglas. C’est la première fois que l’on se fait une sortie course depuis le début et il faut avouer que c’est fort agréable.

Après une petite escale à Palm Cove, nous continuons ensuite la journée par la visite du village de Kuranda, sur le plateau de Tablelands. Ce village est connu dans toute l’Australie pour son marché artisanal typique. Nous nous baladons entre les différentes échoppes avant de nous rendre à la cascade de Barron, très impressionnante. Nous rentrons en fin d’après-midi sur Cairns afin de chercher un camping pour la dernière fois. Nous rendons notre van demain alors forcément il y a un peu de nostalgie… Nous avons tant aimé ce mode de transport qui nous aura permis de découvrir l’Australie librement. Au total nous aurons parcouru 6071 km sur 4 semaines, de Melbourne à Cairns. Sûr que l’on s’en souviendra !

La dernière journée à Cairns sera consacrée à l’organisation de nos 5 jours dans le Top End, près de Darwin, et à se reposer. Enfin ça c’était le plan car avec un pub collé à la chambre ce n’est pas si simple…

Rédigé par Antoine

Publié dans #Australie

Repost 0
Commenter cet article