Les Perhentians

Publié le 30 Juin 2016

Les Perhentians

La météo aura finalement réussi à nous faire quitter la douce Kapas pour les Perhentians. Il s’agit de deux îles situées à 25 km de la côte, la plus petite Kesil est convoitée par les backpackers avides de fêtes et de petits budgets, la plus grande Besar est plus tranquille c’est celle que nous choisissons. On les compare aux Maldives et on les considère comme les perles de la côte Est.

Le transfert d’une île à l’autre s’organise comme sur des roulettes, après avoir pris un premier bateau pour regagner Marang, un taxi doit repartir vers Kuala Besut (le lieu d’embarquement pour les Perhentians), on négocie donc le trajet pour une somme dérisoire. Arrivés là-bas nous prenons le temps de manger notre plat de noodles quotidien et de faire quelques emplettes pour nos petits déjeuners sur l’île. 45 min de fast boat nous permettent d’atteindre la grande île, ensuite nous commençons la recherche d’un logement sur la plage principale. Les hébergements sont assez chers pour un rapport qualité prix très moyen et non négociable, on hésite puis notre œil est attiré par un resort à l’extrémité de la plage. On tente le coup et surprise ils disposent d’un large éventail de bungalows donnant sur une plage magnifique dans différentes fourchettes de prix. On trouve donc notre bonheur dans un petit chalet en hauteur avec terrasse !

Nous passons 6 jours sur cette île aux eaux turquoise, entre lecture dans les hamacs, baignade, snorkelling et jungle treck. Les journées défilent et nous offrent un repos appréciable. Nous profitons de ces paysages incroyables et de cette atmosphère apaisante. L’ambiance est assez différente de Kapas car ici les conditions d’hébergements sont bien plus confortables, les vacanciers plus nombreux et le wifi est présent nous connectant toujours un peu au « monde ». Les spots de snorkelling sont plus diversifiés, les coraux plus colorés. Antoine aura même la chance de croiser plusieurs fois des requins à pointe noire. Nous sommes toujours impressionnés par la beauté des fonds marins et la diversité des poissons qui se cachent dans cet écosystème préservé. Némo a une grande famille !

Histoire de mettre un petit peu de piment (dans nos journées, car dans nos assiettes ils sont toujours très présents), nous avons eu une petite surprise pour notre dernier jour. En effet après notre déjeuner nous rentrons au bungalow pour boire un petit café quand subitement je vois Antoine ressortir blême de la chambre : il y a un serpent dans son lit. Après 8 mois et demi à côtoyer des animaux en tout genre nous finissons par exploser de rire devant sa mine ahurie et je pars chercher de l’aide auprès du staff de l’hôtel. Ils débarquent à 5 armés d’un… manche à balais. Finalement le balais aura raison du serpent et nous avons pu bénéficier d’un surclassement dans un bungalow bien plus luxueux pour notre dernière nuit (avec douche chaude svp !). Pas une si mauvaise surprise que ça en somme !

Demain nous reprenons le bateau et réaccélérons le rythme pour poursuivre notre découverte de la Malaisie vers la ville de Kota Bharu, plus une escale qu’autre chose car nous avons de la route avant notre prochaine grande étape l’île de Penang.

Rédigé par Lucie

Publié dans #Malaisie

Repost 0
Commenter cet article