Anuradhapura

Publié le 24 Juillet 2016

Anuradhapura

Après une première journée à Negombo pour prendre nos repères et découvrir l’ambiance srilankaise, nous partons à la découverte du « triangle culturel ». Ce fameux triangle a pour sommet les villes d’Anuradhapura, Polonnaruwa et Kandy et a en son cœur plusieurs autres sites tels que Mihintale, Dambulla et Sigiryia.

Pour commencer sa visite, nous décidons de partir vers le Nord et Anuradhapura. Pour y aller depuis Negombo il nous faut prendre deux bus et effectuer 5 heures de trajet. Nous découvrons ainsi l’ambiance des bus srilankais et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est folklo ! Le look du bus est déjà atypique, ce sont des vieux bus type bus scolaire américain mais en bleu ou en rouge. L’intérieur lui dépend du goût du chauffeur… Généralement on trouve des posters religieux hindouistes ou bouddhistes hauts en couleurs. Il y a souvent de la musique srilankaise pour agrémenter le voyage. Les bus sont très souvent pleins ce qui fait qu’on se retrouve au plus proche les uns des autres, pour le meilleur ou pour le pire !

Nous arrivons à Anuradhapura en milieu d’après-midi et en profitons pour découvrir la nouvelle ville. Elle n’a franchement pas beaucoup d’intérêt, on ne s’y attarde donc pas et rentrons tranquillement à notre guesthouse manger le traditionnel vegetable rice & curry. Le lendemain, nous partons, à vélo, à la découverte de la ville historique, située à deux kilomètres de la nouvelle. Elle est très étendue, ce qui fait qu’il faut toute la journée pour tout voir. De nombreux stupas sont disséminés aux quatre coins du site, plus grands les uns que les autres. Il y a également de nombreux vestiges d’habitations et de bassins. Le tout est situé dans un environnement agréable entre lacs, rizières et pâturages. On prend beaucoup de plaisir à le découvrir à vélo même si les kilomètres s’accumulent rapidement. La pause pique-nique, au bord d’un bassin, est un bon moyen de reprendre des forces.

Aux stupas, il y a de nombreux locaux qui viennent se recueillir et délivrer des offrandes (fleurs et bougies). La religion semble avoir une place très importante dans la vie des srilankais. Pour nous la visite suit à chaque fois le même rituel, nous enlevons nos chaussures et nos chapeaux puis faisons le tour pieds nus sur un sol parfois brûlant.

Nous terminons la journée rincés mais satisfait de cette première étape, au cœur de la culture srilankaise.

Rédigé par Antoine

Publié dans #Sri Lanka

Repost 0
Commenter cet article