Au Coeur du Triangle Culturel

Publié le 28 Juillet 2016

Au Coeur du Triangle Culturel

Nous continuons notre découverte du triangle culturel par la visite du site de Mihintale, qui se situe à seulement 13 km d’Anuradhapura (impossible de retenir le nom de cette ville, avouons-le). On part donc en bus depuis cette dernière pour s’y rendre. Le site est placé sur une colline, on bénéficie au sommet d’une magnifique vue sur la région. On peut même voir au loin les stupas que l’on a visités la veille. Là-haut on trouve deux beaux stupas et un bouddha assis, mais c’est surtout pour le rocher sacré que Mihintale est un haut lieu de pèlerinage. C’est ici qu’aurait eu la rencontre entre des émissaires indiens et le roi cinghalais qui aurait importé le bouddhisme sur l’île. L’endroit est vraiment sympa, nous prenons donc le temps de flâner un peu, de profiter de la vue et de regarder les nombreux singes jouer entre eux.

Cap le lendemain sur Dambulla, afin de découvrir les célèbres grottes qui jouxtent la ville. Nous atterrissons dans une charmante guesthouse puis nous nous dirigeons directement vers le site. Pour atteindre les grottes, il faut gravir une bonne centaine de marches. Là-haut, six cavités, plus ou moins grandes, abritent un impressionnant nombre de bouddhas. Il y en de toutes les tailles et dans toutes les positions ; couchés, debouts, assis. De plus les parois murales sont peintes de très beaux motifs rouge et or. Une nouvelle fois nous sommes ravis de cette visite et y passons un long moment.

Le dernier site que nous visitons au cœur du triangle culturel srilankais est celui de Sigiriya. Il s’agit d’une forteresse située au sommet d’un immense rocher dominant tous les alentours. Etant non loin de Dambulla, nous la visitons lors d’une excursion à la journée. Le lieu est vraiment incroyable, et agréable malgré les nombreux touristes et locaux. Un étroit escalier nous permet d’accéder au sommet et de découvrir en chemin de très belles fresques murales. Au pied de l’escalier final, deux pattes de lion immenses viennent marquer l’entrée de la forteresse. De celle-ci, il ne reste malheureusement que les fondations et quelques murs. Néanmoins, on imagine facilement sa grandeur d’antan. Un intéressant musée, qui permet de compléter la visite, en fait d’ailleurs une reconstitution. Pour finir la visite, nous nous baladons dans les jardins au pied du rocher avant de regagner en tuk-tuk Dambulla.

La visite de ces trois lieux en trois jours nous a beaucoup plu et nous a permis de mieux comprendre l’histoire du Sri Lanka. On a pu, en plus, avoir à chaque fois, de magnifiques vues.

Rédigé par Antoine

Publié dans #Sri Lanka

Repost 0
Commenter cet article