Haputale

Publié le 3 Août 2016

Haputale

Après 2 jours à Ella, nous reprenons le train pour Haputale. En une heure nous arrivons à destination. Nous n’avions rien réservé mais comme à chaque fois, des habitants attendent à la sortie de la gare et proposent des hébergements sommaires mais pour une nuit ça passe. Nous avions quitté Ella sous le soleil et voilà que la brume s’invite à Haputale. Nous avons juste le temps de nous balader dans les plantations de thé environnantes que des pluies violentes nous obligent à rentrer dans notre chambre vétuste. Heureusement on rencontre un couple de Français qui logent dans la chambre d’à côté, on peut échanger sur nos expériences et en plus ils nous prêtent le Lonely et le Routard pour l’après-midi. Antoine renoue avec son fidèle Routard !!! Vous imaginez bien que nous n’étions pas partis avec 15 guides de voyages mais jusque-là on avait réussi à les échanger au fur et à mesure sauf pour le Sri Lanka. Une petite difficulté tout de même car ce n’est pas simple de choisir un itinéraire cohérent lorsqu’on ne connait pas les incontournables, les coups de cœur, les petites adresses secrètes, bref tout ce qui peut faire la différence dans un voyage. Finalement cet après-midi pluvieux tombe à pic, on en profite pour prendre des notes et affiner nos choix pour la suite du parcours.

En fin de journée la pluie cesse et laisse place à un ciel dégagé, nous permettant ainsi d’apprécier la vue sur la vallée au coucher de soleil. Un peu frustrés par le manque d’activité on part faire une petite balade de 6 km pour apercevoir le monastère situé en pleine forêt (malheureusement fermé en semaine).

Le lendemain matin est consacré au Lipton’s seat. Ce point de vue sur l’ensemble de la vallée est le lieu de prédilection de Sir Lipton fondateur de la grande marque de thé. Pour cela il faut se lever à l’aube. Nous attrapons de justesse le premier bus qui part à 6h30 en compagnie des écoliers et travailleurs. L’ascension de 7 km nous permet de passer entre les plantations de thé et de prendre de la hauteur. Les enfants entrent en classe, les cueilleuses débutent leur journée de travail, nous observons, admiratifs de leur dextérité et leur rapidité.

Arrivés au sommet nous ne sommes pas déçus, la vue panoramique est superbe et nous sommes seuls à profiter de ce moment. Nous redescendons en prenant le temps de discuter avec les cueilleuses et les habitants du village qui viennent spontanément nous poser des questions. Un petit garçon d’une dizaine d’année parlant très bien anglais nous accompagne sur quelques kilomètres, nous en apprenons un peu plus sur la région et ses habitudes de vie.

Nous terminons la matinée par la visite de l’usine de production de thé noir, un procédé qui inclue la fermentation contrairement au thé vert. Une visite assez rapide et moins intéressante que celle que nous avions faite à Ella.

En début d’après-midi nous prenons le bus pour rejoindre Tissamaharama avec pour objectif le safari du Parc National de Yala.

Rédigé par Lucie

Publié dans #Sri Lanka

Repost 0
Commenter cet article