Valparaiso

Publié le 17 Février 2016

Valparaiso

Nous arrivons à Valparaiso au petit matin alors que la ville semble encore endormie. Valparaiso est une ville toute colorée bordée par le Pacifique, elle possède un port dynamique et 44 cerros (collines) qui font d’elle une étape incontournable pour qui veut se refaire cuisses et mollets.

Un peu fatigués par le trajet et bien crasseux suite à notre dernière randonnée, c’est avec plaisir que nous trouvons Gilles, l’heureux propriétaire de l’hospedaje la Bicyclette, qui revient de la boulangerie avec du pain frais et qui nous accueille gentiment dans une de ses chambres avec vue sur la ville. Quel ne fut pas notre plaisir de prendre une bonne douche et un petit déjeuner en terrasse, comme quoi les petits bonheurs de la vie sont souvent simples.

Après s’être un peu reposés, nous partons visiter la ville sous une brume assez habituelle, nous sommes situés en plein centre ce qui nous permet de flâner à pied dans les différents quartiers. C’est un musée à ciel ouvert, au hasard des ruelles nous découvrons des maisons toutes colorées qui révèlent du street art de très bon goût. La ville se réveille tranquillement, on sent une atmosphère vivante et chaleureuse. Après tout ce temps en pleine nature on est content de retrouver la ville et son dynamisme.

Valparaiso est également connue pour son poète Pablo Néruda, une figure du pays qui possède 3 maisons dans la région, elles illustrent sa carrière, sa personnalité et ses amours. Nous débutons par la Sébastiana qui se situe dans Valparaiso centre. Elle est à l’image d’un phare, construite toute en hauteur et offrant une vue imprenable sur la ville. On découvre progressivement ce personnage mythique qui semble avoir eu une vie passionnante, à la fois poète, ambassadeur, prix nobel et collectionneur.

Séduits par cette première maison, nous prenons le lendemain un bus direction l’Isla Negra, sa deuxième maison située à 1h30 de bus. Elle fait face à l’océan pacifique déchainé ce jour-là. Elle est construite toute en longueur comme des wagons de train. On retrouve un style de décoration propre à Neruda, assez chargé par ses souvenirs accumulés lors de ses voyages et par ses collections

Nous assistons chaque soir à des petits concerts organisés à des endroits différents de la ville, les gens se baladent dans les rues et de charmants petits bars invitent à se poser pour observer la douce effervescence du lieu.

Nous avons 5 jours à Valparaiso ce qui nous laisse le temps de nous promener, notamment sur le bord de mer où l’océan agité nous offre un beau spectacle. Nous tombons sur une colonie de phoques qui semble avoir élu domicile sur les berges de l’océan. On profite d’avoir le temps pour découvrir les spécialités culinaires de la région comme le pastel de Choclo, les empanadas et le pisco sour. Un régal pour nos papilles.

Rédigé par Lucie

Publié dans #Chili

Repost 0
Commenter cet article